Dossier complet concernant la location de mobile en supermarché

La location de mobile en supermarché permet aux grandes enseignes de tirer profit des téléphones intelligents proposés actuellement sur le marché, quelle que soit leur gamme. Au lieu de se contenter de s’en rêver, les clients peuvent désormais louer ces appareils dernier cri.

Comment se déroule la location de mobile en supermarché ?

Free est le premier opérateur a avoir eu l’idée de mettre en location des smartphones. L’enseigne a profité de l’explosion du marché des smartphones dans les années 2010. Peu à peu, cette pratique s’est répandue pour atteindre désormais les supermarchés. En effet, sachant que le prix des smartphones ne cesse d’augmenter, il n’est pas donné à tout le monde d’en acheter un. Au lieu de les garder uniquement en vitrine, pourquoi ne pas les louer ? Profitant d’une demande en constante augmentation, la location de mobile en supermarché s’est imposée comme une idée révolutionnaire. Entre une simple location et une location-vente, la location mobile en supermarché est devenue l’un des services phares des grandes surfaces.

Les avantages tirés par le locataire

La location mobile est un service destiné aux consommateurs désireux de changer régulièrement d’appareils mobiles tels qu’un smartphone ou une tablette. Il s’agit d’une bonne alternative à un achat. En effet, la technologie qui équipe ces téléphones intelligents tend à se moderniser presque tous les ans. Tant et si bien qu’ils finissent par devenir obsolètes au bout de quelque temps. Au lieu de débourser près de 1.000 euros pour un iPhone XS ou un Galaxy S10 neuf, la location s’impose aujourd’hui comme une option intéressante.

Le prix de la mensualité

À titre d’exemple, le service de location Intermarché propose en partenariat avec UZ’it le dernier iPhone XS pour la modique somme de 26 euros par mois. Ce tarif est loin de la location d’une voiture chez Super U à 5 euros par jour, mais il en vaut la peine pour essayer le dernier smartphone en vogue. Pour avoir une meilleure vue d’ensemble des tarifs appliqués sur le marché, voici un petit tableau comparatif des appareils proposés sur quelques sites spécialisés.

| Smartphone | UZ’it | Boulanger Location | Up2you | |--------------------------|----------------------------------------------------------------------------------------------|-----------------------------------------------------------------------------|-----------------------------------------------------------------------------| | Samsung Galaxy S10 | 52,10 euros par mois en plus d’un premier versement de 123,76 euros | 49,99 euros par mois en plus d’un premier versement de 165,49 euros | 32,00 euros par mois en plus d’un premier versement de 119,00 euros | | Apple XS Max | 47,00 euros par mois (hors assurance) en plus d’un premier versement de 199,44 euros | 64,49 euros par mois en plus d’un premier versement de 236,99 euros | - | | Samsung Note 9 | 53,10 euros par mois en plus d’un premier versement de 131,54 euros | 61,99 euros par mois en plus d’un premier versement de 224,49 euros | 48,00 euros par mois en plus d’un premier versement de 119,00 euros |

Cette vidéo explique en détail s’il est mieux de louer son smartphone ou l’acheter.

Les conditions imposées lors d’une location

De part le coût exorbitant des smartphones, lorsqu’une grande enseigne les met en location, le locataire se doit de respecter certaines conditions. Ces dernières peuvent varier d’un supermarché à l’autre. Ainsi, le locataire : Doit avoir au moins 18 ans pour pouvoir souscrire un abonnement ; Doit réaliser un premier versement plus conséquent que celui versé mensuellement. Il s’agit d’une sorte de caution avant location. Super U utilise plutôt la dénomination « dépôt de garantie » pour désigner ce premier versement. Ce montant sera reversé au locataire après restitution de l’appareil ; * Doit restituer l’appareil tel qu’il l’a initialement reçu.

Ce dernier point est assez similaire à celui de la location d’un véhicule chez Leclerc. De même, la location d’un utilitaire avec Auchan, une enseigne spécialisée dans la grande distribution, peut également être soumise à cette même condition.

Les modalités de paiement et l’assurance

Du côté des paiements, certains prestataires offrent la possibilité de régler le coût de la location mobile par prélèvement bancaire. Pour cette option, le locataire est tenu de fournir ses coordonnées bancaires. Par ailleurs, dans la majorité des cas, l’assurance est incluse dans le prix appliqué par le loueur. Elle permettra au locataire d’être couvert contre le vol ou la casse, si l’appareil venait à être endommagé. Toutefois, elle peut s’avérer inutile puisque l’assurance habitation peut déjà protéger le locataire de ce type de risque.

location mobile supermarche

La durée du contrat

D’une manière générale, la durée de location est de 24 mois. Certains sites ont choisi la location mobile en ligne pour pouvoir souscrire un abonnement d’une telle durée. Cependant, d’autres peuvent proposer une location de courte durée d’une semaine, voire d’une seule journée, comme avec la location d'une voiture en supermarché. Cette solution est pratique pour tester un produit avant un achat définitif. Pour l’heure, Carrefour Location ne dispose pas d’un tel service. Il en est de même pour U Location alors qu’il propose déjà de louer entre autres divers équipements festifs. Cette enseigne n’a peut-être pas pris en compte le fait qu’il est maintenant possible de diffuser du contenu sonore depuis un smartphone ou une tablette.

Est-ce une bonne idée de s’engager dans la location mobile ?

Selon l’avis de certains clients, la location d’un smartphone est un service intéressant. Cependant, des zones d’ombre restent à éclaircir, notamment en ce qui concerne la restitution de l’appareil. En effet, le locataire est tenu de veiller au bon état du smartphone au moment de le rendre. Dans le cas contraire, des frais éventuels de remise en état peuvent lui être imputés. De même, dans le cas d’une perte ou d’un vol, il devra s’acquitter des loyers restants, et ce, jusqu’au terme du contrat. Il est à noter que ces conditions sont clairement mentionnées dans le contrat lié à la location. C’est pourquoi il est particulièrement recommandé de le passer en revue avant de s’engager.

Suppression du contenu

En effet, la procédure classique veut que le locataire rende l’appareil dans sa configuration d’usine. Cette condition est tout à fait logique. Par conséquent, il doit supprimer tous les contenus, applications et comptes qu’il aura utilisés durant la période de location de l’appareil. Il s’agit d’une démarche obligatoire.

Restitution de l’appareil

La restitution en l’état d’usure normale est assez difficile pour un utilisateur qui aura exploité pleinement les performances d’un smartphone. C’est justement ce point qui fait polémique en ce qui concerne ce type de prestation. En effet, chacun a sa façon d’interpréter le terme « usure normale ». Après avoir subi un examen minutieux, le loueur cherchera à déceler la moindre imperfection pour mettre en avant les rayures et les traces de choc. Il n’hésitera pas à confondre la notion d’usure normale avec un état impeccable. Si l’appareil est rayé, les frais de remise en état risquent d’être salés, à hauteur de 72 euros à 350 euros. Ce qui revient presque au tarif de location d’un camion chez Super U. Des associations de consommateurs attaquent souvent certains opérateurs trop gourmands. Via cet article, vous découvrirez que c’est notamment le cas de Free Mobile qui en a fait les frais lors d’une action menée par l’UFC-Que Choisir. Le groupe a attaqué ce célèbre opérateur pour frais abusifs.